Sélectionner une page

Juillet 2022

Par où commencer?

Ce n’est que lorsque nous sommes perdus que nous commençons à nous comprendre nous-mêmes.

– Henry David Thoreau –

Oui, par où? Depuis quelques semaines, je ressens un regain de sensations, de plus en plus fréquentes, presque en permanence, et qui sont semblables à celles ressenties pendant des fractions du secondes durant ma méditation. Génial alors! Non?

Pas génial. Je me sens frappée par quelque choses de si grand et qui me fait tourner la tête. Ce sont des sensations qui me ramènent loin dans mon passé, mais en même temps qui me rappellent à la terre sur laquelle je marche, pas à pas. Je me sens ailleurs mais en même temps si présente. Je ressens ma peau en permanence, comme un organe vivant et ma perception semble aiguisée. Je vois clairement ce qui est mais je ne me vois plus moi-même. Ma respiration est courte à mon réveil et mes rêves m’amènent vers une autre réalité. Je ressens chaque cellule dans mon corps dès que je prends le temps d’y penser. Je me sens envahie par ces sensations et je ne sais plus qui je suis.

En même temps, un sentiment de gratitude grandit en moi, et avec lui un sentiment de paix. Oui, je sens que tout ira, malgré la maladie, la perte, le deuil, la tristesse, le désespoir, car maintenant, je n’ai plus peur. Ou bien, j’ai un peu moins peur. J’accepte de plus en plus ces choses que notre société a tendance de qualifier de « négatif », en les embrassant comme faisant partie intégrante de la vie. Ces derniers jours, cette sensation de sérénité s’est exacerbée, mais alors pourquoi n’est-ce pas agréable? Est-ce l’alignement dans le ciel de Mars, Jupiter, Vénus, Mercure et Saturne à l’approche de cette nouvelle lune? Ce dont je suis sûre, c’est que je ne me suis jamais sentie aussi sensible, proche de ma peau, le poil hérissé et l’âme tremblante.

Je ne veux pas quitter cet état car il me permet de faire l’expérience de la vie même, à chaque instant. Je ne vis pas, je suis la vie. Cependant, comment continuer à vivre lorsque j’ai le sentiment de tout ressentir, de tout écouter, de tout espérer? Ou bien, est-ce simplement une renaissance? Peut-être que j’appréhende juste la nouveauté car je sais qu’il n’y aura plus de retour en arrière?

Par où commencer cette renaissance, cette transformation, cette étape? Je mets mes mains dans la terre, je reviens à la chose la plus concrète; à la Terre. Elle est là, me porte et me rappelle mon ancrage que je crois avoir perdu. Je pose mes pieds par terre et je reste là quelques instants, en sortant du lit. Puis je touche les fruits que je vais manger. Dehors, je fais quelques pas avec conscience. Je ne sais toujours pas qui je suis, mais je pose mes pieds à terre, et je sais que je suis.

Sat Nam,
Yoga Sha