Sélectionner une page

Mai 2022

La joie d’une routine matinale

La brise de l’aube a des secrets à vous raconter. Ne retournez pas dormir.
– Rumi –

Beaucoup d’entre nous ont déjà une routine du matin; ne serait-ce que celle de se réveiller (naturellement ou pas), sortir du lit, se laver, s’habiller, manger et sortir dehors. Chacun a un emploi du temps différent mais la routine du levée reste à peu près similaire pour tous. Mais alors, si tout le monde fait à peu près la même chose, pourquoi toute cette émotion autour de la « routine du matin » et de ses bienfaits?

Il y a quelques semaine, une maladie m’a obligée d’arrêter toute routine, matin, midi et soir…Et ce, juste au moment où la saison s’est aussi mise à changer. Je sortais de l’hiver et pensais affronter cette période de transition qui pose ses propres défis, et puis BAM! Mon corps a lâché et j’ai perdu toutes mes habitudes malgré moi. Alors évidemment, même malade, je sortais du lit, je me lavais à un moment donné et je mangeais quelque chose si possible. Mais je le faisais de façon automatique, parce qu’il fallait que je le fasse pour maintenir une similitude de bien-être, de me sentir un peu mieux. 

Quelle différence y avait-il entre ma période malade et maintenant? Qu’est-ce que je ne faisais plus et que j’ai recommencé à faire? Etait-ce seulement les douleurs liées à mon infection? Ces dernières y étaient pour beaucoup, bien sûr, d’autant plus que les sensations du corps sont intimement liées aux sensations plus subtils de l’âme. Mais encore?

Lorsque j’ai commencé à me sentir mieux, j’ai d’abord repris ma pratique de yoga au réveil et tout de suite, j’ai ramené ma conscience à mes gestes. J’ai aussi repris mes autres activités matinales. Le fait de reprendre ma pratique du yoga m’a fait réaliser que oui, bouger mon corps me faisait du bien, mais le fait de faire tous les autres geste en pleine conscience me procurait une joie! La joie simplement liée au geste lui-même. Mon esprit était libéré de la fièvre et je prenais conscience de tout ce que je faisais. Je sortais de ma torpeur. Depuis, je prends le temps de me rendre compte de chaque geste durant ma routine; je suis juste ici et maintenant. Et sans raison que je comprenne, je suis en joie, tous les matins, qu’elle que soit les émotions que je vis en ce moment, je suis en joie lorsque je sors de la maison. 

Dès que j’ouvre les yeux, je prends conscience de mon corps, je caresse ma peau et je m’étire dans mon lit, dans le noir. Puis je pense aux sensations que me procure ce corps physique, temporaire. Ensuite, je sors du lit en posant mes pieds doucement sur le sol, je sens la solidité de la terre qui me soutien. 

Je vais ensuite faire mes ablutions dans la salle de bain (toilette, eau froide sur le visage et raclage de la langue), puis je déroule mon tapis de yoga, toujours dans le noir ou dans les premières lumières de l’aube maintenant… J’allume mon diffuseur d’encens (de l’orange douce pour me réveiller), mes deux bougies, j’ouvre la fenêtre (depuis quelques semaine maintenant) et je respire. Des inspires des expires longs et profonds. Je me connecte avec les sensations de mon corps encore endormi, avant de l’étirer lentement. C’est le premier moment magique de ma journée. Je me ressens, je pratique, je m’écoute, je chante parfois des mantras, je votre un peu et je suis. 

Puis, je range mes affaires et vais réveiller mes enfants pour l’école. Je vais dans la cuisine pour préparer mes herbes ayurvediques avant de sortir mes habits sur le lit. Je prends ensuite ma douche en passant les mains sur tout mon corps. Je prends le temps de le faire. Je mets ensuite ma crème ou huile sur le corps et je m’habille et me maquille. Enfin, je vais prendre mon petit-déjeuner (une tranche de pain de seigle grillé et un oeuf dur) en écoutant France Musique.  Ensuite, j’entame le deuxième moment magique de ma routine matinale: je sors et marche environ 7 minutes vers mon café préféré et prends mon matcha au lait d’amande à emporter, toujours dans ma grande tasse habituelle que je porte dans mon sac. Puis, les jours de travail au bureau, je marche vers mon lieu de travail, en sirotant mon matcha chaud. Je bois doucement cette boisson délicieuse en regardant autour de moi. En m’arrêtant pour regarder le Mont Blanc si le ciel le permet et en pensant, presque à chaque pas, la chance que j’ai de pouvoir marcher au travail, en sécurité et avec ma boisson chaude. 

Maintenant, dès que je me réveille, je me réjouis de ces gestes simples qui sont devenus mon rituel et me dirige avec enthousiasme vers la salle de bain…

Quelle que soit ta routine du matin, je t’invite à mettre de la conscience sur chaque geste. C’est tout.  Trouve ceux qui te font du bien et cherche le bien-être dans les autres. Peu à peu, essaie de remarquer ce que tu ressens lorsque tu les fais, matin après matin. 

Sat Nam,
Yoga Sha